Euro 641911 960 720

Bilans financier et moral de notre association

La gestion financière de notre association est mise en cause !

Nous avons décidé de réagir par le biais de ce communiqué.

Certains adhérents se posent des questions quant à nos dépenses lors de nos déplacements à l’étranger  et pensent que les frais de déplacements et d’hébergement sont payés avec leurs cotisations, vos cotisations.

Par soucis de clarté, nous vous invitons à lire ce qui suit :

Les statuts de notre association ne nous obligent pas à inviter les membres adhérents à notre assemblée générale annuelle mais nous aurions du à tout le moins publier le bilan financier et surtout moral de ce que nous avions réalisé d’années en années.

Pour rappel, notre association ne fonctionne que grâce à une dizaine de bénévoles qui consacrent plusieurs heures de leur temps chaque mois. Personne n’est rémunéré ; au contraire, nous avons tous des frais qui malheureusement ne peuvent être pris en charge par la trésorerie de l’association. Nous avons des réunions de comité mensuelles aux 4 coins de la Wallonie ainsi que des réunions avec les commissions ou instances qui nous coutent en carburant ; nous avons également beaucoup d’échanges téléphoniques (parfois avec l’étranger), nous payons également notre propre cotisation à l’association.

Nous avons des partenaires et sponsors fidèles qui croient en nous depuis plusieurs années et sans leur aide financière, nous ne pourrions pas organiser les divers événements de formation continue proposés depuis 2014.

Ces partenaires nous aident en prenant en charge partiellement ou totalement les frais de déplacement, d’inscription ou d’hébergement.

Parfois nous sommes invités par des associations MAIS nous  complétons les dépenses avec nos fonds privés. C’est la raison pour laquelle les déplacements se font sur base volontaire, en fonction des moyens de chacun et de l’aide des partenaires.

En aucun cas, l’argent des cotisations n'est utilisé dans le cadre de ces dépenses.

Vos cotisations couvrent d’autres frais de fonctionnement tels les frais inhérents à l’hébergement du site internet, son nom de domaine sans publicité, des packages d’adresses mails au format APIM asbl, des forfaits pour envois des newsletters, l’impression des flyers, affiches, le paiement d’un logiciel de gestion des membres, d’un logiciel de gestion de la trésorerie, la rémunération du comptable, les frais du greffe lors des adaptations des statuts, les inscriptions de l’association comme membre au sein de l’EFRS ou de l’ISRRT.

En 2017, nous avions une centaine  de membres en ordre de cotisation X 25 euros par personne. Imaginer que nous ayons utilisé 2500 euros pour financer nos déplacements et hébergements relève de l’imaginaire au vu du nombre de représentations et déplacements dans des congrès nationaux et internationaux.

Rappel de nos objectifs :

  • Activité de défense et de représentation lors des réunions avec les instances supérieures en rapport avec la manipulation des appareils de radiations ionisantes et/ou de la profession de technologue en imagerie médicale.
  • Participation à des congres entrainant des déplacements à l’étranger (recherche de sponsoring et partenariats francophones…)
  • Activité de promotion et de dispense de formation continue inhérente à la profession et à la législation concernant le technologue en imagerie médicale.

Action menées :

  • Réunions et entretiens divers avec les instances supérieures (commissions nationales, internationales, avec les hautes écoles, avec l’association homologue néerlandophone) au niveau de différentes commissions de réflexion pour les professions paramédicales, et donc celle de technologues en imagerie médicale.
  • Entretien des contacts établis avec les instances fédérales, parlementaires et communautaires au moment de la « défense des travailleurs en danger » lors de la mise en place de l’agrément.
  • Réflexion sur la dispense de formation continue dans le futur.
  • Etablissement du profil professionnel du technologue en imagerie médicale.

Activités des entités avec lesquelles l’APIM asbl est étroitement liée.

AFCN : Agence du Contrôle Nucléaire, organe maître en matière de radiations ionisantes.

SPF Santé Publique : Organisme Fédéral inhérent à la profession de technologue.

Fédération Wallonie Bruxelles : Organisme de tutelle communautaire quant à la formation.

VMBV : notre homologue flamand.

Plateforme MIB : rencontres avec les représentants des hautes écoles du pays.

BELMIP : participation aux réunions de la Belgian Medical Imaging Platform.

AFPPE : notre homologue français, organe de représentation de la profession et des professionnels (manipulateurs) en France.

ATTR : notre homologue tunisien, Association Tunisienne des Techniciens en Radiologie.  Partenariat signé le 29 septembre 2017.

ALAR: notre homologue Luxembourgeois. Partenariat signé en février 2018.

ECR : European Society of Radiology.

EFRS : European Federation of Radiographer Societies.

ISRRT : International Society Of Radiographers and Radiological  Technologist.

 

Activités 2017

27 janvier 2017 : journées francophones de scanner à Paris.

04 février 2017 : Assemblée Générale de l’APIM asbl à La Louvière, hôpital de Tivoli.

1er au 5 mars 2017 : ECR à Vienne.  La Belgique est à l’honneur. Présence de 3 représentants l’APIM asbl.

20 et 21 mai 2017 : journées francophones d’IRM à Strasbourg.  Représentation de l’APIM asbl .

Mai 2017 : mise en ligne sur notre site des cours de Medical Professionals.

8 juin 2017 : workshop avec la firme Medical Professionals ayant pour thème « Le passage de l’Analogique au Numérique : maîtrise des différentes technologies pour adopter les meilleures pratiques radiologiques ».  A Liège, clinique de la Citadelle.  25 participants.

Juin 2017 : réunion au siège de l’AFCN.

Fin juin 2017 : participation à la présentation des TFE et présentation de l’APIM asbl aux élèves à la Haute Ecole Paul Lambin. (Idem à la Haute Ecole de Liège).                            

29 septembre 2017 : signature d’un contrat de partenariat avec l’ATTR, Association Tunisienne des Techniciens de Radiologie.

30 septembre 2017 : congrès de l’APIM asbl à l’hôpital militaire de Neder-over-Heembeek, « Voyage en Imagerie Médicale : 9 étapes pour 9 orateurs ».  138 participants.

Du 6 au 8 octobre 2017 : Team Building à La Roche en Ardennes.

16 octobre 2017 : JFR à Paris.  Représentation de l’APIM asbl

20 octobre 2017 : Rencontre au Grand-Duché de Luxembourg de nos homologues luxembourgeois, en vue d’un partenariat Belgo-Luxembourgeois.

11 et 12 novembre 2017 : 10ème Assemblée Générale de l’EFRS à Madrid. Les sujets qui y sont évoqués : la construction d’un diplôme européen, l’élaboration d’une législation européenne sur la formation continue, le profil du TIM, ce que peut apporter un TIM en ce qui concerne la recherche scientifique.

16 novembre 2017 : table ronde à la Haute Ecole HELHa, ayant pour thème : l’impact de la directive sur vos pratiques, vos responsabilités, vos attentes et vos questionnements..

17, 18 et 19 novembre 2017 : congrès ATTR à Djerba avec pour thème « La Prise en Charge du Patient en Imagerie ». Notre association à été invitée par  de nos homologues francophones tunisiens .

21 novembre 2017 : Réunion MIB avec les représentants des hautes écoles belges.

25 novembre 2017 : congrès de l’AFITER.

Du 26 novembre au 1er décembre 2017 : RSNA à Chicago.  Contacts et échanges avec les firmes.

Représentation de l’APIM asbl : aux différentes réunions et commissions:

Plateforme Belmip

Commission d’agréments des technologues à la Fédération Wallonie Bruxelles

Conseil Fédéral des Professions Paramédicales

Réunion sur la promotion des Professions Paramédicales (TIM)

Une fois par mois : réunion du Comité de l’APIM asbl.

Une fois par trimestre : réunion du Conseil d’Administration de l’APIM asbl.

La meilleure façon de contrôler notre mode de fonctionnement serait de nous rejoindre et de relever ses manches ; croyez nous, il y a beaucoup de travail.

L’APIM essaye d’être présente à un maximum d’activités avec tous les acteurs du monde de l’imagerie médicale en Belgique mais aussi à l’étranger afin de servir aux mieux ses adhérents et de leur proposer des formations  de qualité.

Nous sommes toujours à la recherche de personnes motivées prêtes à s’investir à nos cotés et afin de défendre au mieux notre belle profession.

 

APIM bilan financier moral association

Commentaires

  • Arnaud
    • 1. Arnaud Le 02/05/2018
    Bonjour à tous ,

    En effet, la loi et les statuts des ASBL et de votre association "ne vous obligent" pas à inviter les membres adhérents lors de l'AG. Mais à contrario, cela ne vous interdit pas non plus de les inviter. Car en tant qu'ASBL relativement jeune, qui se construit et essaye d'attirer des membres, vous avez, à mon sens, une obligation de transparence vis-à-vis de ceux qui payent une cotisation. Cette transparence peut se faire via une AG. Il y a ce que j'appelle le règlement, et l'esprit du règlement. Je vous laisse réfléchir.

    J'en arrive à présent au statut d'adhérent-effectif: N'accepter que des membres effectifs ou membres du CA uniquement si le candidat accepte un poste de "chargé de..." est une attitude peu constructive. En effet, "obliger" un membre à prendre un poste, revient à le démotiver de toute envie d'investissement si celui-ci n'a pas l'opportunité de remplir sa charge. Ouvrir les effectifs et le CA serait une opportunité d'avoir plus d'idées au sein de l'association, d'ouvrir les horizons et de pouvoir être plus cohérent dans vos actions et combats quotidiens. Travailler en équipe restreinte, ne favorise pas non plus l'adhésion de nouveaux membres.

    Je pense donc qu'il serait opportun de revoir un peu le fonctionnement de vos organes de gestion. Ceci afin de gagner en efficacité, en pertinence, en évitant toute réflexion désobligeante sur votre mode de fonctionnement. Je ne dis pas que le travail est mal fait, on voit qu'il y a de l'implication, mais vous pourriez faire encore mieux. N'oubliez pas qu' au plus de personnes sont dans le CA (ou effectifs), au plus il y a un contrôle sur le fonctionnement et la gestion de l'ASBL. Ceci permet d'éviter les dérives (s'il y en a) et de prévenir tout accident de parcours. Je pense par exemple à un ou plusieurs vérificateurs aux comptes.

    Bien à vous.

    Arnaud

Vous devez être connecté pour poster un commentaire